kundalini yoga montauban

Déroulement d’un cours

Vous êtes invités à venir un quart d’heure avant le début du cours, pour prendre le temps de vous poser, de méditer ou de vous relaxer pour certains, de vous échauffer pour d’autres…

Matériel  :

pour la pratique, vous aurez besoin :

  • d’un tapis de yoga ou un matelas suffisamment fin
  • d’un coussin épais
  • d’une tenue souple, de préférence blanche
  • une bouteille d’eau

Un cours de Kundalini Yoga suit la plupart du temps une même structure :

  • une série d’exercices
  • une relaxation profonde
  • une méditation

La série d’exercices :

Cette série est dénommée “Kriya“. C’est un enchaînement d’exercices physiques propres à réveiller le corps et à faire circuler l’énergie dans les nadis et les chakras (petits noms barbares que vous apprendrez à découvrir et à ressentir au fur et à mesure de l’enseignement 🙂 , pas de panique).

Ces kriyas ne sont pas inventés selon les envies du moment du professeur mais ils ont été transmis par la tradition. Il existe des milliers de kriyas, chacun agissant sur des aspects différents du corps et de l’être tout entier.

En temps normal, chaque exercice est suivi d’un court moment de relaxation, de façon à intégrer et ressentir les effets de l’exercice.

Exemple de kriya : Série globale – exercices de base du Kundalini Yoga

IMGP2308copie3

La relaxation profonde :

Bien méritée, cette période de relaxation est incontournable. Suite à la séance d’exercices physiques, ou il vous est souvent invité à “tenir bon”, la relaxation amène la notion essentielle du “lâcher prise”. C’est le pendant à la première période, entre autres pour réajuster un certain équilibre intérieur, de façon à être prêt pour la dernière partie, principale :

La méditation :

C’est en réalité le point central de la pratique, son aboutissement.

IMGP2358copie1Il s’agit plus exactement de “techniques de méditation” diverses et variées. Sous forme par exemple de “pranayama” (basés sur la respiration consciente) ou de mantras (sons prononcés ou chantés), accompagnés de mudras (positions de mains), ces techniques méditations visent à amorcer en soi un état méditatif qui au fur et à mesure d’une pratique régulière s’ancrera d’avantage à l’intérieur du pratiquant, devenant un état naturel permanent. Cet “état méditatif” signifie en fait un état de pleine conscience, et ne fait aucunement référence à une quelconque voie ascétique prônée par certains courants. Au contraire, dans cette discipline il est encouragé à vivre pleinement, en conscience, tous les aspects de la vie qui se présentent.

Exemples de méditations :

Les pensées sont merveilleuses quand elles ne franchissent pas les rives de l’inconscient. Quand les pensées entrent dans l’inconscient, elles affectent le conscient. Nos pensées nous amènent ailleurs, alors quand l’opportunité et la bonne chance arrivent, nous ne sommes pas à la maison pour recevoir – Yogi Bhajan, Nouveau Mexique, 20/04/2000